COMMUNIQUÉ AUX PARENTS D'ENFANTS PRATIQUANT LE TAI-JITSU
10 Décembre 1994

Ce communiqué est un extrait de la première réunion tenue avec les parents d'élèves en 1994 et qui, je crois, a contribué très positivement à créer une ambiance exquise et particulière entre les élèves, les professeurs et les parents d'élèves et qui se transmet dans le comportement du public en général qui assiste aux différents championnats de Tai-jitsu qui sedéroulent dans les Asturies.

PRESÉNTATIÓN
Je m'appelle Joaquín Muñíz, je suis le professeur de Tai-jitsu de vos enfants er je veux tout d'abord vous remercier de l'intérêt que vous montrez en assistant à la réunion, preuve de l'intérêt que vous portez à vos enfants pour cette activité.

Mon camarade et professeur de Tai-jitsu du groupe sportif Manuel Llaneza de Mieres, Pedro Mones, m'accompagne.

BUT DE L'ENTRETIEN
Le but de cette réunion est de faire participer de façon active les parents au processus de formation des enfants comme sportifs au sein de leur formation intégrale comme personnes.

Nous voulons vous faire part de quelques normes pour canaliser les interventions des parents en ce qui concerne notre activité et que vous pouvez ne pas connaître. Il faut essayer d'éviter que les parents soient source de tension quotidienne et soutenue on occasionnelle lors de compétitions, exhibitions, examens, etc…

Et aussi vous informer des activités de la saison et des objetifs prévus (calendrier annuel des activités).

OBJECTIFS GÉNÉRAUX VISÉS PAR LA PRATIQUE SPORTIVE ET DU TAI-JITSU EN PARTICULIER
1.Faire partie du processus éducatif de l'enfant.
2.Formation intégrale de personnes.
3.Atteindre la maîtrese d'habiletés sportives et améliorer la santé.
4.Générer de l'aute-estime.
5.Augmenter la capacité d'effort.
6.Focalisation de l'attention sur ce qui est le plus important.
7.Interêt pour le dépassement personnel.
8.Soin du corps et higiène comme moyen préventif de la santé physique.
9.Amélioration importante de la coordination motrice.
10.Accroissement des qualités motrices (force,vitesse, souplesse, etc...).
11.Dévelóppement des habiletés perceptrices.
12.Que les enfants s'amusent, que l'apprentissage soit comme un jeu.
13.Développer et améliorer les aptitiudes cognitives (traitement de l'information).

OBJECTIJS PLUS IMPORTANTS DE LA COMPÉTITION DANS LE TAI-JITSU
1.Un défi à atteindre intéressant-pas forcément le premier.
2.Se fixer des objectifs rèalisables.
3.Développer les habiletés psychologiques de leadership telles que compétitivité, capacité de cooperation, sportivité, autoréalisation personnelle, augmenter la confiance en soi.
4.Forge du caractère à partir des paramètres précédents.
5.Dans l'activité sociale, se faire de nouveaux amis et s'amuser avec les adversaires.
6.Avec la philosophie "gagner avant tout" ils rísquent de manquer leur opportunité de développer leurs habiletés, de jouir en particippant et de se former en tant que personnes. Le succés n'est pas synonyme de gagner et l'échec n'est pas la même chose que perdre. Le type de succès le plus important dérive de faire tout son possible pour gagner de s'efforcer au maximum. On a un contrôle incomplet sur le résultat qu'on atteint. Ils ne sont jamais perdants s'ils ont mis tout leur effort à gagner. Cette philosophie peut et doit s'appliquer à d'autres facettes de la vie (études, tâches domestiques, etc…). ne pas confondre le sport enfantin et juvénile, a caractère patronal et financier . Personne ne peut leur demander davantage que d'être le meilleur sportif qu'ils sachent et puissent être.

LE RÔLE DES PARENTS LORS DES COMPÉTITIONS
Les parents doivent, dans la mesure du possible,assister aux compétitions, stages et même à certains cours de temps en temps car ceci produit un effect motivant chez l'enfant.

Il existe certains types de comportement des parents qui peuvent s'avérer négatifs pour la pratique sportive de leurs enfants et qui dans la plupart des cas se traduit par un accroissement du stress bien au-dessus des niveaux désirables.

REGLES DE COMPORTEMENT
1.Rester assis dans la zone pour spectateurs (hors de l'enceinte de compétition).
2.Ne pas crier des consignes à leurs enfants pendant la compétition ou les stages.
3.Ne pas crier des critiques à leurs enfants pendant la compétition ou les stages.
4.Encourager leurs enfants indépendamment de leur bonne ou mauvaise partitipation.
5.Ils ne doivent pas faire de commentaires despectifs ni de leurs enfants ni de leurs contraires ni d'autres parents ni des arbitres.
6.Ils ne doivent pas intervenir dans le travail de l'entraîneur. Ils doivent céder la responsabilité.
7.Arriver à l'heure prévue au lieu de compétition(éviter le stress superflu).
8.Et plus important, valoriser les progrès individuels et non le résultat, car les adversaires progressent aussi.

Nous espérons qu'avec ces quelques conseils nous pourrons aider les parents à envisager leur participation et soutien à leurs enfants, encadrés dans la même ligne et direction que le faisons les professeurs et que l'intervention des parents ne se heurte pas à la ligne pédagogique que nous gardons dans les cours.

Nous vous remercions à nouveau de votre intérêt et si quelqu'un a des questions à poser ou des suggestions à faire nous serons enchantés d'y répondre et de prendre note.

Joaquín Muñiz González
Directeur National du Tai.jitsu.F.E.K.